Visiter Cracovie

3 jours à Cracovie

Les vacances de Pâques approchaient et nous avions des jours de congé à poser. Après quelques hésitations, Cracovie s’est imposée comme la destination parfaite pour un petit voyage en amoureux de 3 jours. Nous avions tous les deux beaucoup entendu parler de cette ville polonaise, réputée pour être romantique. Nous avons donc pris nos billets d’avion pour 3 jours à Cracovie !

Jour 1 : Visite de la vieille ville

3 jours à Cracovie, c’est une durée parfaite pour visiter cette ville ! Elle n’est pas très grande, on en fait vite le tour. Il faut prendre le temps de déambuler dans ses ruelles pour l’apprécier pleinement. Nous avons donc consacré notre première journée de visite à Cracovie à découvrir son centre-ville et surtout sa belle place Rynek Glowny.

Rynek Glowny

Cette vaste place carrée de 200 m de côté est l’une des places médiévales les plus vastes d’Europe. Entièrement pavée, il suffit de tendre l’oreille pour entendre les sabots des chevaux frapper le sol en rythme. C’est certainement l’endroit le plus touristique de Cracovie, il suffit de lever les yeux pour trouver un restaurant, un bar ou un magasin de souvenirs.

Les halles du marché (Sukiennice)

On est loin du petit marché de campagne, les halles du marché Cracovie sont abritées dans un magnifique palais Renaissance. Sous les arcades, des petites échoppes de souvenirs traditionnelles dévoilent leurs trésors chaque matin. Jouets en bois, foulard, bijoux en ambres, toutes les spécialités polonaises sont concentrées à cet endroit. Au cours de ces 3 jours à Cracovie, nous avons fait de petites emplettes.

Le beffroi (Wieza Ratuszowa)

Je pense que nous sommes abonnés aux beffrois dans les pays de l’Est. Déjà à Prague, nous n’avions pas résisté à l’envie de prendre de la hauteur pour admirer la ville. C’est le seul vestige de l’hôtel de ville de Cracovie, aujourd’hui disparu. Ce beffroi de 70m de haut permet d’admirer la ville d’un autre point de vue. Bon, ce n’est pas forcément ce qui nous a le plus transcendés pendant ces 3 jours à Cracovie, mais c’était sympa.

Fêter Pâques à Cracovie

Il se trouve que nous sommes allés passer 3 jours à Cracovie le week-end de Pâques. Ce n’était pas particulièrement calculé, mais nous avons pris plaisir à découvrir les traditions locales qui entourent cette fête. Entre le marché de Pâques, la messe et les spectacles costumés, nous avons été un peu dépaysés.

Nous avons pu déguster des spécialités locales, qui ne nous ont pas laissé un souvenir impérissable mais c’était intéressant de regarder comment elles étaient préparées.

Je ne suis pas croyante, j’ai donc été un peu mal à l’aise lorsque nous sommes rentrés dans l’église Sainte Marie (Kosciol Mariacki) pendant la messe. Néanmoins, il régnait une telle ambiance et cette église est si belle, que je ne regrette pas d’avoir patienté. C’était l’un de mes moments préférés de ces 3 jours à Cracovie !

Collegium Maius

Cette université fondée en 1364 par le roi Casimir III le Grand. Il est possible de le visiter en achetant un ticket pour une visite guidée. Nous avons choisi de découvrir uniquement les extérieurs et notamment l’horloge ! Cette dernière a la particularité de laisser défiler des petits automates toutes les heures.

Promenade dans Stare Miasto

Le quartier de Stare Miasto est la partie intramuros de Cracovie. Elle renferme Rynek Glowny, mais aussi beaucoup de petites rues pavées toutes plus photogéniques les unes que les autres. Nous n’avons pas cessé de les parcourir au cours de ces 3 jours à Cracovie.

N’hésitez pas à faire un petit tour vers Barbakan, ancienne passerelle qui faisait partie des remparts de la ville. Une promenade verte entoure l’enceinte de la ville, il est très agréable de s’y promener et de voir les couples, les enfants, les touristes déambuler.

Nous avons terminé la journée par un petit verre en terrasse à Rynek Glowny pour admirer le coucher de soleil. Pas dégueu dégueu !

Jour 2 : en route vers la forteresse du Wawel

Pour notre 2ème jour à Cracovie, direction le Sud de la ville vers la rivière Wisla. Dans cette partie de la ville se trouvent notamment la Colline du Wawel et Kazimierz (le Quartier Juif).

Le couvent des Dominicains et le monastère de Franciscains

Notre premier arrêt de la journée se fait au monastère des franciscains, puis au convent des Dominicains. Deux lieux religieux, deux ambiances : nous avons aimé déambuler entre les cloîtres, les chapelles et les différentes salles. Ce fut un petit arrêt, mais plutôt sympathique.

Passage dans la rue des Chanoines (Ulica Kanonicza)

Au passage, nous empruntons la rue des Chanoines, la rue la plus préservée de la vieille ville. Maisons médiévales, façades peintes, porches Renaissance, cette vieille rue est également parsemée de très bonnes adresses pour se restaurer.

Découverte de la colline du Wawel

Nous continuons notre petite promenade vers les hauteurs du Wawel. Sur cette colline sont concentrés tous les attributs du pouvoir royal. Il faut savoir qu’entre le XIVème et le XVIIIème siècle Cracovie était le centre du pouvoir en Pologne. La cathédrale du Wawel était le lieu officiel du couronnement. On y trouve également le château royal, déserté à partir du XVIème siècle à la faveur de Varsovie.

Nous avons particulièrement aimé la visite de la cathédrale. Les photos ne sont malheureusement pas autorisées à l’intérieur du monument, mais le parcours nous amène au sommet du clocher. Ce point de vue offre une belle perspective sur la vieille ville de Cracovie. Malgré la foule de touristes, cet endroit est plutôt romantique : on grimpe sur de petits escaliers, dans la charpente du clocher, entre les cloches. Vraiment sympa !

Kazimierz : le Quartier Juif de Cracovie

C’est dans cette cité, créée en 1335 par le roi Casimir III, que la communauté juive de Cracovie s’est regroupée au fil des années. L’histoire de ce quartier a été marquée par les tristes événements de la Seconde Guerre mondiale et il a, par la suite, été laissé à l’abandon. Aujourd’hui, il est le repère des artistes et des créateurs. L’ambiance y est vraiment différente du reste de la ville.

La Synagoga Tempel

L’entrée de cette synagogue est payante, mais le prix de billet en permet l’entretien. Sous l’occupation allemande, le monument a servi d’écurie. On en voit encore les traces, mais on l’oublie vite devant la splendeur des décors rouge et or.

Quartier juif et street art

Je vous avais dit que les artistes s’étaient appropriés les rues de ce quartier…

Cimetière Remuh

Moins somptueux que celui de Prague, il nous a tout de même rappelé quelques souvenirs. L’intérieur de la petite synagogue Remuh est également intéressant même si l’on en fait vite le tour.

Le pont Kladka ojca bernatka

Nous avons terminé notre promenade en traversant ce grand pont métallique. Des statues représentant des acrobates sont suspendues aux câbles du pont, elles bougent au gré du vent, très poétique !

Ce dernier arrêt signe la fin de notre deuxième journée à Cracovie, direction l’hôtel, pour un repos bien mérité avant la journée du lendemain !

Jour 3 : Visite de la mine de sel de Wieliczka

Pour le dernier de nos 3 jours à Cracovie nous avons hésité entre plusieurs destinations: la visite d’Auschwitz-Birkenau ou bien celle de la mine de sel de Wieliczka. D’un point de vue historique, Auschwitz était certainement bien plus enrichissant, mais également émotionnellement beaucoup plus lourd. Nous avons donc choisi la mine de sel, et ce fut une très belle découverte. Comme nous n’avions pas de voiture sur place, nous nous sommes inscrits dans une visite de groupes, en anglais.

Nous avons réservé le billet sur GetYourGuide, que nous avions déjà utilisé en Islande et qui propose beaucoup de visites à prix intéressants. C’est certainement ce qui a coûté le plus cher pendant le séjour (environ 70€ à deux). Mais ce billet comprenait l’aller-retour en bus, l’entrée dans la mine et 4h de visite guidée.

La visite commence par une descente dans les profondeurs de la mine à plus de 100 mètres sous terre. La guide nous présente l’histoire de cette mine et ses petites anecdotes alors que nous traversons les différentes chambres, chapelles et galeries qui la composent. Des chapelles oui ! La mine a commencé à être exploitée au Xème siècle, à l’époque les mineurs pouvaient rester plusieurs jours à l’intérieur et ces chapelles souterraines leurs permettaient de ses recueillir, même six pieds sous terre.

Le clou du spectacle arrive lors de la découverte de la Chapelle Sainte Cunégonde, la plus haute de la mine et la plus spectaculaire. On y retrouve les sculptures (de sel) de grands noms de Cracovie comme Copernic, Chopin ou Jean Paul II. Sur un des murs, vous trouverez même une reproduction (salée!) de la Scène de Léonard de Vinci !

Les galeries de la mine sont aujourd’hui décorées par des statues de sel, de vrais artistes ces mineurs !

Notre séjour polonais s’achève donc sur cette découverte plutôt atypique ! Nous retiendrons de Cracovie que c’est une petite ville très agréable et pleine de charme dans laquelle il fait bon vivre. La vie là-bas n’est vraiment pas chère, nous avons mangé et dormi pour pas grand chose. Je recommande !

Signature patatedoucerémoise

Laisser un commentaire