Road trip à madère

Road Trip à Madère

Après notre trek en Islande, nous avions encore envie d’aventure! C’est donc à Madère, cette petite île portugaise au large des côtes africaines, que j’ai décidé d’emmener mon cher et tendre pour les vacances. Elle me faisait de l’œil depuis un moment, alors je nous ai pris deux billets aller-retour pour y passer quelques jours. Au cours de notre road trip à Madère, nous avons sillonné les routes de l’île et découvert sa beauté !

Voici donc un petit résumé de notre road trip à Madère…

Jour 1 : Visiter Funchal

Funchal, c’est un peu la ville incontournable de l’île. Elle concentre la moitié de la population, des hôtels, des musées et tout et tout. Bref, il paraît que c’est un stop indispensable lors d’un road trip à Madère. Cette petite ville ne m’a pas laissé un souvenir impérissable, mais il faut bien reconnaître qu’elle a quelques atouts charme.

La vieille ville de Funchal

Zona Velha est un incontournable de Funchal. Il suffit de se laisser porter par les odeurs appétissantes qui émanent des petits restaurants de la Rua Santa Maria. Nous nous sommes aventurés dans les petites ruelles pavées et colorées de cette partie de la ville, c’était vraiment charmant!

Le Mercado dos Lavradores

Ce marché c’est un peu « the place to be » à Funchal. Les étales pullulent de fruits exotiques, de fleurs et de poissons en tous genres. C’est un vrai régal pour les papilles comme pour les yeux ! Bon, lieu touristique oblige, vous risquez d’être sollicités pour acheter deux trois bibelots. Les allées sont étroites et souvent bondées, mais c’est ce qui fait le charme de ce petit marché !

Le Jardim Botânico da Madeira

oiseau-du-paradis-funchal

Je ne vous fais pas la traduction, je pense qu’elle est assez évidente ! Ce jardin est un véritable petit paradis vert sur les hauteurs de Funchal. Comptez tout de même environ 30€ pour l’aller-retour depuis la plage et l’entrée dans le jardin. Après vous être laissés portés par 2 funiculaires, permettant de voir Funchal d’en haut, vous arriverez au sommet. La visite du Jardin botanique peut prendre 1 à 2 heures selon vos envies. On y retrouve des plantes venues du monde entier, ça nous a donné un petit aperçu de ce que nous réservait notre road trip à Madère. Cette île est vraiment pleine de surprises !

N.B. Nous avons fait notre road trip à Madère au moins de juin, c’était peut-être un peu tardif pour profiter de la richesse de la flore de cette île ! Certaines fleurs étaient déjà fanées.

Jour 2 : Randonnée à Ponta de Sao Lourenço

8 km – 3h

Cette randonnée en bord de mer mène jusqu’à la pointe la plus occidentale de Madère. Il suffit de suivre le sentier qui longe la péninsule et d’admirer le paysage. Le chemin sinueux offre plusieurs très beaux points de vue sur l’Atlantique. C’est l’un des seuls endroits de Madère dépourvu d’arbres, vraiment dépaysant.

Au court de cette randonnée à Sao Lourenço nous avons pu découvrir les premiers habitants de l’île, j’ai nommé… les lézards ! Cette espèce endémique de madère est une espèce de reptiles nommés « Teira Dugesii ». On les trouve uniquement sur l’île et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ne sont pas très farouches.

lézard-madère

Jour 3 : Randonnée au Caldeiro verde

13,5 km – 4h

Après le paysage rocailleux et désertique, je vous présente … l’île de King-Kong ! J’exagère un peu, mais c’est vraiment ce que nous nous sommes dit quand nous avons progressé au milieu de ce cirque vert.

La randonnée commence au parking de la Queimadas. Évidemment, en tant que bons touristes, nous nous sommes perdus et avons commencé depuis le parking de la Pedras, 1,5km plus bas, qui a néanmoins l’avantage d’être gratuit.

Le chemin longe les Levadas, canaux d’irrigation permettant d’apporter l’eau aux cultures en contrebas. Il faut savoir que, si le Nord de madère est très verdoyant, le Sud est beaucoup plus sec et sans ce système d’irrigation si particulier, les cultures n’y seraient pas possibles.

Ce parcours traverse des tunnels taillés dans la roche dans lesquels vous serez complètement dans le noir. Prévoyez des lampes de poche, sous peine de ressortir avec quelques bleus (certains passages ne sont pas plus haut que 1,5m). Même avec notre lampe, nous avons trouvé le plafond bien bas (les bosses sur nos têtes pouvaient en attester !)

N.B. Si vous souhaitez faire le Caldeiro Inferno, dont le chemin de randonnée commence à l’arrivée au Caldeiro Verde, prenez de quoi grignoter. En tant qu’amateurs, nous nous étions dit que nous mangerions en rentrant… GRAVE ERREUR ! Je ne vous raconte pas la loose lorsque vous regardez tout le monde manger et que vous n’avez rien à vous mettre sous la dent … et qu’il reste encore 8km à faire…

Jour 4 : Découverte du Nord de Madère

Après avoir parcouru le Sud et l’Est de l’île, il nous tardait de découvrir le Nord beaucoup plus sauvage et surtout, moins touristique ! Nous dormions au North Coast Guest House, une chambre d’hôtes tenue par un couple de locaux entre les montagnes et la mère : le rêve !

Promenade au Pico Ruivo

5,5 km – 2h

Vous ne pouvez pas faire un road trip à Madère sans passer par cette partie de l’île. Cette randonnée est certainement la plus belle que nous ayons faite, malgré le monde. Vous progressez dans les montagnes, au milieu des fleurs. Le parcours se dévoile au gré des nuages… à un moment la vallée apparaît, l’instant d’après vous êtes dans le brouillard. Malgré une bonne montée en fin de parcours (les cuisses ont chauffé !) la vue en haut est vraiment spectaculaire. Ça vaut bien la peine de souffrir un peu !

Nous sommes restés un moment, à admirer le va-et-vient incessant des nuages sur les cimes des montagnes.

Baignade dans les piscines naturelles de Seixal

Comme par hasard, ces piscines ne se trouvaient pas très loin de notre chambre d’hôtes et comme par hasard j’avais vraiment très envie d’aller barboter ! Madère n’est pas vraiment connue pour ses plages de sable fin. Elles sont souvent rocailleuses, assez courtes, souvent près de la route et pas vraiment paradisiaques!

Il ne faut pas oublier que Madère est une île volcanique. Ces piscines se sont formées grâce aux coulées de lave qui se sont jetées dans la mer. Elles ont ainsi formé de petites criques, protégées du courant, idéales pour aller se baigner. Certaines piscines sont plus naturelles que d’autres, elles ont été aménagées pour qu’on puisse s’y baigner en toute tranquillité.

J’aime autant vous prévenir, vous ne serez pas seuls ! Non pas qu’il y ait foule, mais ces piscines sont habitées. L’eau y est claire, vous pourrez donc admirer les poissons et étoiles de mer qui s’y prélassent.

Jour 5: Road trip dans l’Ouest de Madère

Cette fois nous avons pris la route pour continuer notre road trip à Madère vers l’Ouest de l’île. Après quelques déconvenues sur la route n°101, nous sommes finalement arrivés à bon port !

Pour la petite histoire, la route n°101 est surnommée par les automobilistes madériens « La route de peur ». Elle a été reléguée aux oubliettes quand la construction d’un nouvel axe routier, plus sûr et plus moderne a fini d’être construit. À peine plus large qu’une voiture, régulièrement éclaboussée par des cascades et les vagues, cette route est comme suspendue au bord de la falaise. J’avais lu dans mon petit guide que certains tronçons en direction de Porto Moniz étaient toujours ouverts. Ni une, ni deux, nous nous y sommes engagés avec la voiture. Après avoir passé un tunnel, traversé une cascade et contourné 2 éboulements, le gros caillou posé en plein milieu de la route nous a forcés à nous rendre à l’évidence : nous n’irions pas plus loin. Déception !

Randonnée de la Boucle de la Levada dos Cedros

11,3 km – 3h

J’avais lu que la forêt de Fanal faisait partie des endroits à voir lors d’un road trip à Madère. Cette randonnée était l’occasion de s’y attarder un peu. Bon, il faut toujours un moment un peu moins bien pendant un séjour : pour nous, ce fut clairement cette promenade. Dès le début le chemin s’enfonce dans une épaisse forêt de lauriers, le reste de la promenade longe une des plus anciennes levada de l’île. La randonnée est agréable, mais un peu monotone. La deuxième partie est nettement moins sympathique puisqu’il faut remonter l’intégralité du dénivelé descendu au début, par la route. Il faisait chaud, c’était long, on n’a pas vraiment apprécié.

Heureusement, au bout du chemin, il y avait la bonne surprise : la forêt de Fanal ! Cet endroit est digne d’une scène de film. Il est connu pour ses lauriers fétides, aux formes étranges et pour l’épais brouillard qui les enveloppe par intermittences toute l’année. Ça fait un peu film d’horreur !

Nous nous sommes posés là au bord de ce petit lac, en compagnie des vaches et des grenouilles.

Visiter Porto Moniz

Porto Moniz est une petite ville balnéaire où il fait bon vivre. Nous avons décidé de nous y arrêter pour profiter un peu de la côte et surtout admirer le coucher du soleil ! C’est aussi à Porto Moniz que se trouvent les autres piscines naturelles de Madère. À la différence de celles de Seixal, elles sont complètement aménagées et classées parmi les plus belles piscines européennes. Nous ne nous y sommes pas baignés, mais nous avons profité de la vue !

Jour 6 : Randonnée de Rabaçal aux 25 sources

8.6 km – 3h

Le chemin des 25 sources compte parmi les itinéraires de levadas les plus beaux et les plus populaires de Madère. L’affluence y est très importante, surtout après 10h, c’est pour cela qu’il vaut mieux y arriver assez tôt. Malgré la flemme qui nous envahit chaque matin lorsqu’il s’agit de se lever (oui même en vacances), je ne sais par quel miracle, nous avons réussi à nous partir tôt et à arriver avant l’invasion des cars de randonneurs.

Le parcours est joli, l’arrivée aux 25 sources assez spectaculaire. Le chemin le long des levadas offre de jolis points de vue sur la vallée environnante. C’est un parcours tout à fait accessible, son seul défaut c’est qu’il y a plus de 300m de dénivelé pour arriver aux sources. Tout ce que vous descendez au début, il faut le remonter à la fin !

N.B. Nous sommes arrivés vraiment justes avant le flot de randonneurs et avons pu profiter un peu du lieu et prendre des photos. Une fois que tout le monde arrive, l’endroit perd clairement de son charme.

Une plage de sable noir à Funchal

Pour notre dernière nuit, nous avions décidé de nous faire plaisir et de prendre une chambre avec vue sur la mer ! L’hôtel Orca Praia se situe à quelques kilomètres de Funchal et offre une belle vue sur une plage de sable noir et le coucher du soleil.

Nous avons donc profité des derniers instants de notre road trip à Madère, les pieds dans l’eau…

J’espère que le récit de notre séjour à Madère vous aura plus ! C’est une destination que je recommande à 1000%. Elle est relativement peu touristique et ce sera l’endroit parfait pour prendre un bol d’air frais !

Signature patatedoucerémoise

Laisser un commentaire