Visiter Zagreb en 2 jours

Visiter Zagreb en 2 jours : les incontournables

Après avoir découvert les lacs de Plitvice, nous sommes allés visiter Zagreb les 2 jours suivants. Zagreb est une petite capitale, elle compte à peine 800 000 habitants, et son centre historique est très concentré. Deux journées nous semblaient donc amplement suffisantes pour la visiter.

L’histoire de Zagreb

La ville de Zagreb tiendrait son nom de la source, située non loin de la place Zrinjevac. Le reste du mystère est encore entier.

La topographie de Zagreb est un peu particulière, en effet, si la ville est aujourd’hui unifiée, ça n’a pas toujours été le cas. Pendant des siècles, Zagreb se cantonna aux deux collines Gradec et Kaptol, où se situe actuellement la Ville-Haute. Cette opposition géographique a longtemps été synonyme d’affrontements politiques et idéologiques. La rue Krvavi most (« Le pont sanglant ») en est d’ailleurs l’un des seuls vestiges. Il enjambait autrefois un ruisseau, aujourd’hui asséché.

Visiter Zagreb : jour 1

Faire un tour au marché de Dolac

Vous ne pouvez pas visiter Zagreb sans passer par le « Plac », comprenez « le Ventre de Zagreb ». Ce beau marché rassemble les petits producteurs de la région: pas besoin de passer au supermarché, ici vous trouverez de tout ! C’est l’un des endroits les plus populaires de Zagreb, qui connaît son pic d’affluence le samedi ! Vous le reconnaîtrez de loin grâce à ses parasols jaunes, rouges, et verts ! Je suis tombée sous le charme de ces étals de fruits et légumes colorés. Bon, un 28 décembre nuageux, je vous avoue que les parasols nous ne les avons pas vraiment vus ! Mais les couleurs étaient tout de même au rendez-vous sur les étales.

Le petit + : vous trouverez ici les meilleurs chocolats chauds de Zagreb ! Pas vraiment intéressante en plein été, cette information l’est en revanche beaucoup plus au mois de décembre. Les bars entourant la place servent des chocolats chauds excellents, on dirait qu’ils font fondre directement la tablette dans la tasse tant ils sont épais. Ne vous fiez pas à leur apparence, ces cafés ressemblent à des PMU. D’ailleurs, les touristes ne s’y attardent pas trop, population 100% garantie !

Se promener dans le cimetière de Mirogoj

Légèrement à l’écart du centre historique de Zagreb, le cimetière de Mirogoj est un des plus beaux d’Europe. Les tombes sont encerclées de splendides arcades surmontées de leurs dômes. Nous nous sommes promenés dans les longues allées entre les tombes toutes plus décorées les unes que les autres. Sur les sépultures plus anciennes, le temps a fait son oeuvre et le lierre est venu recouvrir les statues, les noms, les photos de leurs occupants.

Visiter Zagreb Mirogoj
Dans les allées du cimetière Mirogoj

Ce cimetière a la particularité d’accueillir toutes les confessions, ce qui était très rare au début du 20ème siècle. Chaque confession a son propre espace. Avec le temps, les sépultures ont dépassé l’espace le cercle des arcades, il est immense et s’étend sur plusieurs collines au loin.

Faire une halte à la Cathédrale de l’Assomption

Comment ne pas remarquer cet édifice qui surplombe toute la ville ? Si vous visitez Zagreb et sa vieille ville, vous l’apercevrez de loin. Autrefois ceinte de remparts, la cathédrale fut construite au 13ème siècle puis reconstruite au 19ème siècle après un séisme. Elle très belle avec ses deux tours finement sculptées: elles lui donnent un côté royal. Malheureusement, ces 30 dernières années elle a dû subir de nombreuses rénovations. En effet, à l’époque de Hermann Bollé (son architecte) au moment de la reconstruction, on utilisait des pierres de mauvaise qualité. C’était particulièrement le cas pour les nouveaux clochers et la façade occidentale. Il est donc presque impossible de la voir sans échafaudage, mais cela ne lui retire pas son charme.

Grimper en haut de la tour de Lotrscak

Alors que nous déambulons dans les rues du centre historique de Zagreb, nous apercevons cette tour, trônant fièrement au bout de la promenade Strossmayer. Des personnes se promènent sur une passerelle, arrimée au toit. On se dit que cette visite de Zagreb à 360° ne doit pas être mal ! Après nous être délestés de 20 kunas chacun (e. 2,70€) nous entamons la montée qui nous amènera à la passerelle.

Il est possible de faire des arrêts aux différents étages pour avoir un aperçu de ce à quoi ressemblait la ville de Zagreb il y a quelques années. Au dernier étage, nous tombons nez à nez avec un canon, prêt à faire feu. On nous explique qu’un coup est tiré tous les jours à midi. C’est une tradition lointaine qui ne s’est interrompue que pendant les périodes de guerre. Le dernier escalier, bien plus étroit que les autres, nous amène à la passerelle et à sa vue imprenable. Nous avons de la chance, il fait tellement froid que peu de personnes s’y sont risquées, nous avons tout le temps d’admirer le panorama.

Visiter l’église Saint-Marc

Notre promenade se poursuit tout naturellement vers la belle église Saint-Marc. Située sur les hauteurs de Zagreb, vous ne pourrez pas manquer sa toiture colorée. La mosaïque de bleu, rouge et blanc des tuiles dessine le blason de Zagreb et celui de la Croatie. La place sur laquelle se trouve l’église permet d’avoir une belle perspective, et d’en faire le tour. Nous sommes passés au mois de décembre, il y avait encore le sapin de Noël et les décorations, c’était très joli (les Croates aiment Noël !)

L’intérieur de l’église est beaucoup plus sobre que l’extérieur, c’est presque un peu décevant après tant de détails sur la façade! On notera tout de même le plafond doré orné de belles fresques sur lesquelles les couleurs des vitraux viennent s’inviter.

Visiter Zagreb : la porte de Pierre

Au 18ème siècle, un grand incendie ravagea la colline de Gradec. Des cinq portes de la colline, la seule qui résista fut la porte de Pierre et son tableau de Madone. Depuis cet épisode, les Zagrebois vénèrent cette porte. De nombreux ex-voto sont accrochés ici, remplis de merci. Nous sommes passés plusieurs fois aux heures de prières, il y règne une ambiance vraiment particulière. On sent que ce lieu compte pour les Zagrebois !

Visiter le musée croate d’art naïf

C’était une première pour moi ! L’art naïf je ne connaissais pas du tout, je n’arrivais pas à m’imaginer un exemple de réalisation en y pensant. L‘entrée du musée est payante, comptez une 20aine de kunas si je me souviens bien. Le musée n’est pas très grand, comptez une petite heure pour le parcourir. Il regroupe les réalisations de différents artistes du mouvement d’art naïf, chacun avec ses particularités. N’étant pas une spécialiste je ne me permettrais pas d’émettre un jugement, mais la visite était intéressante. Certains tableaux m’ont intriguée, d’autres m’ont laissée de marbre, certains ressemblent presque à des dessins de BD, d’autres sont beaucoup plus réalistes.

Visiter Zagreb : Jour 2

Faire un tour sur la promenade Strossmayer

On compare cette promenade à Montmartre. C’est surement parce qu’elle se trouve sur une butte. La ballade doit être très agréable en été, à l’ombre des arbres, en hiver c’est un peu plus tristounet mais ça reste tout de même sympa ! Petit plus pour la vue sur tout Zagreb aux abords de la tour Lotrscak.

Nous y sommes passés plusieurs fois, la première en pleine journée et la seconde assez tôt le matin du deuxième jour. Je dois dire que j’ai préféré cette deuxième promenade, car il n’y avait personne. Le marché de Noël situé sur la promenade Strossmayer était bondé la veille et absolument vide ce matin-là. Nous avons donc pu observer plus en détail les décors, et surtout la vue.

veilleur de nuit Zagreb

Si vous arrivez suffisamment tôt, vous pourrez peut-être voir le veilleur de nuit éteindre les lampadaires. En effet, dans la partie historique de Zagreb, la partie haute donc, cette tradition est encore perpétuée.

Le musée des relations brisées

Le seul nom de ce musée suffit à intriguer, pas vrai ? Et pourtant ce qu’il contient l’est tout autant ! J’ai vraiment adoré visiter ce musée. Compter une bonne heure pour en faire le tour et 40 kunas pour le ticket d’entrée.

Le concept est assez unique, le musée des relations brisées regroupe une collection hétéroclite d’objets de tout âge, de toute taille et de toute origine. Chacun d’entre eux raconte une histoire d’amour. Certaines ont duré toute la vie, d’autres quelques jours et pourtant toutes sont racontées ici, les unes après les autres. Beaucoup d’entre elles sont drôles, d’autres un peu plus tristes mais on ne peut pas ressortir de ce musée sans être un peu ému(e) !

Parmi les objets et les histoires qui m’ont le plus marquée il y a des croutes vieilles de 27ans, un godemichet, un pull asymétrique, mais il y en a tant d’autres !

C’est sur cette surprenante visite que s’achève notre séjour à Zagreb ! J’espère que vous avez aimé ce petit tour d’horizon ! Personnellement, j’ai beaucoup aimé visiter Zagreb. J’ai trouvé que c’était une très jolie ville qui, bien que petite, vaut le détour!

Signature patatedoucerémoise

Laisser un commentaire